363 ORGUES ... 11 concerts à venir ... dernière mise à jour du Mercredi 03 Mai 2017 ... Facebook : Les Orgues en Normandie... Abonnez-vous !

Nombre de visites :


Rouen (76)
Chapelle de l'Hopital Charles Nicolle | Orgue de tribune


© Benoit LECOQ

Historique

1631 : construction par Guillaume Lesselier d'un nouvel orgue en l'église Saint-Nicolas de Rouen. Cet instrument contenait 8 jeux (Bourdon, Prestant, Nazard, Doublette, Fourniture, Cymbale, Cornet, Cromorne).
1638 : installation de " tirasses pour servir de pédalles " par Robert Gouet.
1642 : réparation par Claude de Villers.
1656 : réparation par Lambert Morlet.
1732 : orgue neuf par Charles Lefebvre, avec réutilisation du buffet de Lesselier qui devint le positif de dos. Le grand buffet neuf est l'œuvre de l'ébéniste Defrance. L'orgue Lefebvre comportait 22 jeux, trois claviers manuels et un pédalier en tirasse. Il fut réceptionné le 23 septembre 1732 par François d'Agincour (1684-1758), " organiste du Roy et de l'eglise primatialle de Normandie ".
1801 : l'orgue de Saint-Nicolas de Rouen est cédé par la municipalité à l'Hospice Général ; on ne sait malheureusement pas quel fut le facteur chargé de son remontage dans la chapelle. A une date inconnue (fin 18e ou début 19e), la composition a été l'objet de remaniements (au Grand-orgue : pose d'un Clairon à la place du Cromorne ; au Positif : suppression de la Tierce et du Larigot, pose d'un dessus de Flûte 8 et, en plus de la Voix humaine déjà existante, du Cromorne du Grand-orgue).
Fin 19e : Travaux par Krischer.
1928 : transformations par Henri Firmin.
1958 : travaux par Brasseur et Gervais.
1976-1977 : les buffets et la partie instrumentale sont classés Monuments Historiques
1981 à 1985 : restauration par la Manufacture d'orgues Louis Benoît & Pierre Sarélot, de Laigne-en-Belin (Sarthe).

Sommiers :
De Charles Lefebvre pour le Positif, le Grand-orgue et le Récit. De Benoît & Sarélot pour la Pédale. Le Positif est chromatique avec ravalement diatonique pour 6 basses ; le Grand-orgue et le Récit parlent sur un sommier unique à gravures intercalées, diatonique. Les deux sommiers de pédale sont diatoniques, placées dans les tourelles latérales.

Console :

Claviers anciens pour le Grand-orgue et le Positif, de 48 notes (Ut1-Ut5 sans 1er Ut#). Clavier neuf pour le Récit, de 27 notes (ut3-ré5). Pédalier à la française de 26 notes (Ut1-ré3 sans 1er Ut#). Le plaquage en os des claviers manuels date de 1985.


Diapason/accord :

Diapason ¾ de ton sous le diapason actuel ; tempérament légèrement inégal.

Transmission

Notes : Mécanique
Jeux : Mécanique

Composition


I : Positif (48 notes)
Bourdon 8 (1631)
Prestant 4 (1631)
Nazard 3 (1631)
Doublette 2 (1985)
Tierce 1 3/5 (1985)
Larigot 1 1/3 (1985)
Plein-jeu 3 rangs (1985)
Cromorne 8 (1732)
II : Grand orgue (48 notes)
Montre 8 (1732)
Bourdon 8 (1732)
Flûte allemande 8 (1732)
Prestant 4 (1732)
Nazard 3 (1928)
Doublette 2 (1732)
Tierce 1 3/5 (1928)
Fourniture 2 rangs (1732)
Cymbale 3 rangs (1985)
Cornet 5 rangs (1985)
Trompette 8 (1732)
Clairon 4 (fin 18e)
III : Récit (27 notes)
Cornet 5 rangs (1985)
Trompette 8 (1985)
Pédalier (27 notes)
Flûte 8 (1985)
Flûte 4 (1985)
Trompette 8 (1985)

Accessoires

I/II à tiroir
tirasse GO
tremblant Positif

Date de Mise à jour de la fiche : 12.06.2008

Rédacteur de la fiche : François Ménissier

Copyright Orgues-Normandie 1998/2016 - (optimisé 1024 x 768)Rdv sur Facebook : Les Orgues en Normandie